Retour à la page d'accueil

 

Danses

Musique

Spectacles

Dentelle

Tissage

Enfants et Ados

Chants

Reliure



Nouveautés
Contacts
Liens
Recherche
Plan du site

- Pour comprendre comment ça fonctionne... -

Le tissage est l’art d’entrelacer des fils, de les entrelacer
de manière ordonnée.

entrelacement des fils

QUELQUES TERMES PROPRES AU LANGAGE DU TISSERAND : cliquer ici...

CALCUL DU NOMBRE DE FILS AU CENTIMÈTRE : selon la grosseur de la matière, mettre les fils côte à côte et mesurer.

MONTAGE DE LA CHAîNE : l’ourdissage consiste à enrouler du fil sur l’ensouple arrière qui sera la chaîne. Pour cela, après avoir fait les bobines, les disposer sur le cantre de la façon suivante :

pour réaliser les bobines
pour réaliser les bobines
pour réaliser les bobines

Bien respecter l’ordre de la mise en place des bobines.

L’attachage, consiste à nouer les fils de chaîne sur le verdillon (baguette) avec un nœud tisserand.

noeud tisserand

L’enfilage des lisses (lices) : résultat du passage des fils de chaîne dans les lisses qui se fait dans un ordre bien déterminé.
Un code d’enfilage note l’ordre de passages des fils de chaîne dans les cadres de 1 à 4.

MODÈLES D’ENFILAGE :

Enfilage suivi –diagonal-régulier
enfilage suivi diagonal régulier

Principe de la toile et du sergé
Diagonale brisée

ou

toile - sergé diagonale brisée
toile - sergé diagonale brisée
Chevrons
chevrons
Chemin de roses
chemins de rose
L’œil d’oiseau
oeil d'oiseau
L’œil d’oie
oeil d'oie
Flottes
flottes

autre enfilage

ou

autre enfilage
autre enfilage

L’enfilage du peigne qui se dit également empeignage a deux fonctions :

  • maintient un espace toujours égal entre les fils de chaîne.
  • sert à tasser la trame (battant). Le peigne peut avoir des dents différemment espacées. On choisit son peigne en fonction du tissage que l’on veut réaliser (3 fils au centimètre ou 4 ou 6 …).

TISSER LA TRAME :

Duite : fil de trame passé dans la chaîne avec la navette de lisière à lisière.
Foule : ouverture de la chaîne permettant le passage de la navette.
Pédalage : pour métier à 4 marches ou pédales numérotées 1-2-3-4
Une pédale correspond à un cadre.
Actionner les pédales provoque l’ouverture de la chaîne.

Par exemple :
pour la toile
pour la serge
toile
serge
1-3   2-4   1-3   2-4
1–2–3–4–1–2–3–4–1–2–3–4

autre pédalage pour la serge : 1 2 – 2 3 - 3 4 - 4 1 - 1 2 - 2 3 - 3 4 - 4 1

lorsque l’on écrit : 1 2 – 2 3 - 1 2 3 – 2 3 4, on appuie ensemble sur les pédales 1 et 2. La navette passée, on appuie ensuite sur 2 et 3 …

LE RYTHME :

    1. appuyer sur les pédales,
    2. repousser le battant,
    3. passer la navette dans la foule,
    4. récupérer la navette en surveillant les lisières,
    5. tasser avec le peigne (battant) et maintenir vers l’avant,
    6. changer de pédalage.

Pour acquérir un automatisme ou un réflexe, commencer le tissage toujours du même côté. Par exemple à gauche. Cela permet de mieux se repérer dans les pédalages plus compliqués. Quelques exercices de tissage avec enfilage suivi soit : 1-2-3-4 :

    1. 1 3 – 2 – 2 4 – 2 – 2 4 reprendre à 1 3
    2. 1 3 4 – 2 3 – 1 2 3 – 2 4 – 1 – 2 reprendre
    3. 2 3 - 3 4 – 2 4 – 1 4 et reprendre
    4. 1 3 – 2 4 – 3 4 – 1 2
    5. 4 – 3 – 2 – 1 – 2 – 3
    6. 1 2 – 3 4 – 1 4 – 2 3
    7. 3 4 – 2 4 – 3 4 – 1 3
    8. 2 3 – 1 – 1 4 – 1
    9. 1 2 4 – 2 3 – 2 3 4 – 1 3 – 4 3
    10. 2 4 – 1 3 – 2 3 – 1 2
    11. 4 – 3 4 – 2 – 1 2

En dehors de la toile où il n’y a pas de difficulté pour la lisière ; avec certains pédalages , par exemple la serge, la navette n’accroche pas toujours le dernier fil de la lisière. Pour que celle-ci soit régulière, prendre ce fil de chaîne avec la navette lors de la duite suivante.

RENFORCER LES LISIÈRES : au moment de l’enfilage, dans les lisses et le peigne renforcer les lisières sur 2 ou 3 dents du peigne en doublant le fil de chaîne.

LONGUEUR ET LARGEUR DU TISSAGE : pour une longueur de chaîne désirée il faut en plus :

  • l’espace entre l’ensouple arrière et le peigne,
  • l’espace entre l’ensouple avant et le peigne,
  • la perte pour les nœuds,
  • l’embuvage (parcours du fil de chaîne avec la trame) = 10 % de la longueur tissée.

Pour la largeur de la trame, il faut se méfier, il y a toujours un petit rétrécissement qui dépend de la manière de tisser de chacun.

ASSEMBLAGE DES FILS DE TRAME : quand la navette est terminée et que l’on reprend la navette suivante, pour ne pas faire de défaut dans le tissage, surtout dans la toile, dédoubler sur 2 ou 3 cm le fil de la navette terminée et la même chose au début de la navette suivante.
Juxtaposer les 2 bouts de fils dédoublés puis tasser.
Couper les bouts de fils qui apparaissent sur le travail.

assemblage des fils de trame

LE NŒUD PLAT : on prend un bout de chaque fil entre le pouce et l’index de chaque main. On croise les 2 bouts. On torse les bouts à gauche.
Avec les 2 extrémités on refait une boucle qui forme ainsi un nœud qui ne peut plus glisser.

noeud plat

TRAME EN RELIEF : pour plus de relief, pousser 2, 3 ou 4 fois le fil de trame dans la même foule.
Pour cela bien maintenir le fil à la lisière.


PÉDALAGE POUR DIFFÉRENTS POINTS AVEC ENFILAGE EN DIAGONALE

En partant de la gauche :

Toile : 1 3 – 2 4 – 1 3 – 2 4
Serge : 1 – 2 – 3 – 4 – 1 – 2 – 3 – 4
Serge double : 1 2 – 2 3 – 3 4 – 4 1 – 1 2 – 2 3 – 3 4 – 4 1
Chevrons : 1 – 2 – 3 – 4 – 1- 2 – 3 – 4 – 3 – 2 – 1 – 4 – 3 – 2 – 1
Chevrons doubles : 1 2 – 2 3 – 3 4 – 4 1 – 1 2 – 2 3 – 3 4 – 4 1

Pour la serge et le chevron faire un pédalage 1 – 3 (toile) entre chaque duite, le point est plus aéré.

Reps : 1 – 2 3 4 – 1 – 2 3 4 – 1 – 2 3 4
Ranu : 1 2 – 3 4 – 1 2 – 3 4
Triangles : 1 – 1 2 – 1 2 3 – 4 – 4 3 – 4 3 2

LECTURE DE L’ENFILAGE : que l’on peut trouver dans différents livres de tissage :

enfilage en diagonale
enfilage différent

Lecture du pédalage :

toile-serge-chevron
Toile
Serge
Chevron

Retour à la page d'accueil "Tissage"...

"La laine dans tous ses états", cliquer ici...

 

- Tous droits réservés : La Jimbr'tée - Mentions légales -