Retour à la page d'accueil

 

Danses

Musique

Spectacles

Dentelle

Tissage

Enfants et Ados

Chants

Reliure



Nouveautés
Contacts
Liens
Recherche
Plan du site

Le répertoire de danses traditionnelles

- Les sources de la Jimbr'tée -

Voici l'origine des danses et les conditions dans lesquelles elles ont été recueillies. Pour prendre connaissance du répertoire, cliquer sur "la liste des danses".

Quelques mots d'histoire

En 1951, au sein de l'Amicale laïque de la rue du Jeu de Paume, est crée une "section folklorique et théâtrale" : Les Tréteaux Laïques Moulinois devenus en 1966 : La Jimbr'tée Bourbonnaise.

Monsieur Breduge, secrétaire général de la Fédération des Œuvres Laïques (FOL) de l'Allier et membre fondateur de cette amicale, met à disposition du groupe le fruit de ses propres recherches entreprises vingt ans plus tôt.

Sa première prise de contact avec les danses bourbonnaises remonte à 1930, année au cours de laquelle, jeune normalien, il participe à la fête de l'Amicale laïque de Toulon, au programme de laquelle figurent des danses bourbonnaises, danses qui étaient encore pratiquées couramment et toujours vivantes dans les mémoires.

En 1931, pour les besoins d'une fête organisée dans le cadre du patronage laïque de la ville de Moulins, M. BREDUGE et M. AURAMBOUT, responsable du patronage, entreprennent leur premières recherches :

  • auprès de personnalités ayant précédemment recueilli musiques, chants et danses :
    • M. Claude ROULEAU à Saligny-sur-Roudon, instituteur honoraire, auteur en 1935 de : Essai et Folklore de la Sologne Bourbonnaise - Edit. Crépin-Leblond
    • M. BARDET, Instituteur, Directeur honoraire de l'Ecole de la rue du jeu de Paume, qui avait lui-même recueilli chants et danses
  • auprès de musiciens traditionnels :
    • M. LIVROZET, vielleux, rue de la Mothe à Yzeure
    • un vielleux habitant Châtel-de-Neuvre
    • un cornemuseux du quartier de la Madeleine à Moulins
  • bibliographiques :
    • Bourrées Bourbonnaises de Mme Jeanne BERAUD

Ces premières recherches aboutissent en 1933 lors de la création de l'UFOLEA, à la constitution d'une bibliothèque et d'un fichier de pièces, chants et danses à l'usage des enseignants et des amicales laïques.

1ère SOURCE DE LA JIMBR'TEE : LE FICHIER DE LA FOL

La Marie Jeanne

La Chèvre

La Bergère de Coulandon

La Polka Piquée

Le Chibr'li

Bourrée Bourbonnaise

2ème SOURCE : en 1957

La ligue de l'Enseignement organise le festival George Sand à Nohant, avec la réalisation du livre vivant : Les Maîtres Sonneurs.

Les Tréteaux Laïques Moulinois représentent les danseurs bourbonnais, mais le répertoire des danses de la Forêt de Tronçais et de la Combraille leur est inconnu.

Pierre PANISSE transmet les quelques danses nécessaires aux besoins du spectacle :

Youp Nanette

La Moutonnière

Les Moutons

La Bourrée droite

3ème SOURCE : 1957 à 1960

La nécessité d'étendre le répertoire oblige les animateurs du groupe à élargir leurs recherches. Ils s'informent auprès de :

  • Mme MONCEAU, Conservateur du Musée du Folklore
  • M. GENERMONT, Président de la Société d'Emulation du Bourbonnais
  • Maître SARRAZIN, Président des Amis de la Musique à Moulins, qui a noté des bourrées bourbonnaises en collaboration avec Paul DUCHON et Marguerite GAUTHIER-VILLARS

Sont ainsi collectés :

La Marie Jeanne (branle)

La Bourrée Balancée (ou Cul tourné)

Le Pastouriau

La Bourrée Dérobée (ou les petits carrés)

Le Ruban bleu

  • Mme Suzanne CLUZEL et son époux le Dr Jacques CLUZEL qui, lors de la seconde guerre mondiale, ont vécu à La Chabanne en Montagne Bourbonnaise et qui en 1945 ont recueilli et noté plusieurs danses de cette région encore couramment pratiquées à cette époque au village de Périasse :

La Bourrée de Saint-Clément
recueillie par Suzanne CLUZEL auprès du vielleux Joanni Devaux

La Bourrée de la Montagne Boubonnaise

L'Aéroplane

Commencent également des recherches dans les régions de Jaligny et Tréteau où un certain nombre de danses sont encore pratiquées dans les noces :

La Polka Piquée

La Gigue

La Mazurka

Le Berthommier

Est également entreprise une recherche bibliographique, notamment dans les ouvrages suivants:

  • François PERROT : Folklore Bourbonnais - Edit. Leroux 1908
  • Louis BATISSIER : Ancien Bourbonnais II Voyage Pittoresque
  • Les Bulletins de la Société d'Emulation du Bourbonnais

1963

En 1963, Pierre Jakez HELIAS anime des stages de recherche en Berry. Madeleine et Jean SURNON, des stages de danses à Châtel Guyon. Plusieurs membres de la Jimbr'tée y participent.

Au cours de ces stages, des échanges entre Auvergnats et Bourbonnais permettent de retrouver trace de plusieurs danses :

La Bourrée des Bâtons
recueillie auprès de Guy MAILHOT qui l'avait apprise de son grand-père, Claude BAYLE, né à Vicq-en-Bourbonnais en 1877

La Parisienne
scottish recueillie également auprès de Guy MAILHOT qui l'avait entendue chanter par les vieux du village des Bignards prés d'Ebreuil

Après ce temps de formation, les membres de la Jimbr'tée se lancent dans la recherche tous azimuts, non seulement sur la danse et le chant mais également sur les coutumes, l'artisanat, la vie.

1968 à 1977

Les nombreuses rencontres et veillées permettent de confirmer les recherches précédentes.

Léon MILLET, centenaire à Lusigny, chante et danse La Marie-Jeanne et Le Ruban Bleu dans les formes déjà notées précédemment et qu'il a dansées en 1900 à Yzeure.

En 1970, M. MERLE à Autry-Issards nous communique une nouvelle forme (bourrée à 6) de La Marie-Jeanne qu'il a dansée à Chevagnes. M. VALETTE de Jaligny danse Le Cotillon Vert.

De 1970 à 1976 les veillées en Montagne Bourbonnaise font revivre avec les habitants chants et danses encore présents dans les mémoires. Sont ainsi collectées :

La Ciape
recueillie à La Chabanne, elle est dite également danse des sabotiers

La Bourrée des Bergères
également recueillie à La Chabanne, elle était dansée uniquement par les femmes à l'occasion de leurs rencontres

La Montagnarde

Une autre version du Pastouriau

Les Cerceaux

La Bourrée bouteilles
recueillie à la Chabanne auprès Marius DUVERGER

Le Quadrille
recueillie en 1973 auprès de Lucien Gay et du petit-fils du célèbre vielleux de la Montagne Bourbonnaise, Jacques MAGNET, né en 1890, créateur de cette danse. Une à une, les figures sont revenues à la mémoire de ceux qui l'ont joué et dansé

1979 - 1980

Dominique et Jean-Claude BLANC, membres de la Jimbr'tée, avec Evelyne et Frédéric Paris, de la Chavanée de Montbel, découvrent les manuscrits de Marguerite GAUTHIER-VILLARS auprès de Maître SARRAZIN. Ils y trouveront notamment de nombreux chants et musiques.

Retour à la page d'accueil "Les Danses"...

 

- Tous droits réservés : La Jimbr'tée - Mentions légales -