Retour à la page d'accueil

 

Qui sommes-nous ?

Historique

Administration

Localisation

Géographie du Bourbonnais

Galerie Photos



Nouveautés
Contacts
Liens
Recherche
Plan du site

Pour présenter la province du Bourbonnais, nous avons choisi un article extrait du numéro hors série du journal La Montagne «Spécial Environnement – Allier, Terre de Vie» paru en juin 1993.

Haie dans le bocage (C. Oberto)LES RÉGIONS NATURELLES :

BOCAGE SOLOGNE LIMAGNE
VAL D'ALLIER
COMBRAILLES
ET MONTAGNE BOURBONNAISE

A mi-chemin entre les sols, issus des heurts de l'histoire géologique, et les régions de culture, façonnées par la main de l'homme, la notion même de région naturelle embrasse les réalités géographiques et les dépasse. Bien que la géologie y tienne un rôle déterminant, que le climat confirme parfois, les contours précis des régions naturelles de l'Allier sont difficiles à tracer car se superposent aussi, en filigrane, les restes des anciens "pays". une preuve supplémentaire que le regard que l'homme porte sur le milieu naturel contribue à sa définition.

Par Jean-Yves Vif

Bocage, Sologne, Limagne, Val d'Allier, Montagne Bourbonnaise, Combraille : des noms familiers aux bourbonnais, des repères qui situent leur espace géographique. "Structurantes", selon le langage du spécialiste, ces régions naturelles, qui contredisent l'image d'un département à la physionomie prétendument peu marquée, organisent en fait le paysage bourbonnais autour d'un puzzle de "pays", aux caractéristiques contrastées.

Le Bocage, incontestablement la principale région naturelle du département, s'étend entre les rivières Cher et Allier et au nord de la Combraille. Pays des haies et des parcelles sinueuses, au maillage serré, le Bocage, zone de coteaux et de plateaux ondulés, possède une version occidentale (à l'ouest de la vallée du Cher), aux sols plutôt pauvres et appelés parfois joliment "pays de la châtaigne".

L'Allier et ses "pays"En Sologne bourbonnaise, à l'est du département, malgré ses terres pauvres, le regard se pose sur une entité équilibrée entre cultures, prairies, bois et étangs.

Le "triangle" fertile de Limagne, très défriché au cours du temps, entre Sioule et Allier (la zone déborde, selon certains, à l'est de ce fleuve), laisse place à des cultures intensives.

Le Val d'Allier la prolonge, au Nord, par deux terrains alluvionnaires (dépôts amenés par le courant de l'Allier) qui place une zone large de 2 à 10 kilomètres, vouée à la culture extensive des céréales.

Nichée dans la corne sud-est du département, la Montagne bourbonnaise tranche avec l'altitude moyenne du département (vers 300 m) puisqu'elle se situe entre 800 et 1000 mètres.

La rivière Allier (C. Oberto)A part aussi, la Combraille, collinaire, que se disputent Puy-de-Dôme, Creuse et Allier, est un relief entaillé par de pittoresques gorges comme celles de la Sioule ou de la Bouble.

Carte d’identité

Le département de l’Allier s’étend sur une superficie de 7 381 km2 (c’est ainsi le 13ème département français en surface). De forme ovale, il mesure 131 km d’est en ouest et 90 km du nord au sud. L’altitude y est comprise entre 169 mètres (Urçay dans la vallée du Cher) et 1 292 mètres (Puy de Montoncel, en Montagne Bourbonnaise).

Strié par trois fleuves, l'Allier, le Cher et enfin la Loire, seule vraie limite naturelle du Bourbonnais puisqu'elle forme la frontière avec la Saône-et-Loire, le département n'est parcouru réellement que par un seul sillon fluvial important qui a creusé le Val d'Allier. Mais les fleuves sont tout de même les derniers venus de l'histoire géologique du Bourbonnais.

Mosaïque, le département ne possède certes pas une véritable unité géographique mais des régions naturelles, héritages physiques et humains structurant l'espace suffisamment et que les différences de climat viennent aussi souligner. Gaston Pic, célèbre et talentueux connaisseur de l'environnement bourbonnais, a, dans un ouvrage déjà ancien, indiqué comment regarder ce Bourbonnais divers, kaléidoscope de régions naturelles, avec une maxime simple qui parle au géographe comme à l'amateur : "cette variété est source de richesse".

 

 

- Tous droits réservés : La Jimbr'tée - Mentions légales -